Eternal Sunshine ... Un bon moment permanent

Publié le par Silvio Carmino Bartolomeo Spezzi


Eternal Sunshine of the Spotless Mind


    Plusieurs débuts pour ce film qui se décomplique bien à mesure ...
Jim Carrey est impeccable sans faire le pitre .
Ce rôle de victime (comme dans Truman Show) lui réussit bien .
Une romance dramatique de fiction qui en dit long sur les nouveaux rôles
hommes/femmesde notre société "moderne", mais sans s'attarder sur le sujet .
La passion y est décrite comme un mal dont on peut guérir,
une pathologie dont on ne souffre plus aussi grâce aux progrès de la science .
 À méditer .

-----

Le début






-----

Le générique (plus tard)





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article