H2G2 : 100 % Cinéma

Publié le par Silvio Carmino Bartolomeo Spezzi

H2G2 : le guide du voyageur galactique
(The Hitch-hiker's Guide to the Galaxy)
un film de Garth Jennings (2005)
adapté de l'œuvre originale de
Douglas Adams
Le Guide du voyageur galactique

(premier des 5 tomes de la saga)

Adapter cette loufoquerie à l'écran n'a pas du se faire avec l'aimable concours
de l'atelier photo et diapo du centre de loisirs le plus proche .
Malgré la précision apportée par Jennings à suivre scrupuleusement l'œuvre d'Adams,
ce film n'a pas rencontré le succès espéré quant à la dificulté de cette performance
lors de sa sortie en 2005 . En gros la critique ne nous en  a pas fait "tout un cinéma" ...


... Un peu comme avec Mathieu Kassovitz qui n'aime pas faire des films faciles (voir l'article) ; je dois d'abord voir son dernier tour de force avec l'imaginatif Vin Diesel pour me faire enfin une idée de ce qu'est un film difficile ; ce sacré Vin n'est pas à remettre en cause pour ses rôles de rebelle de l'espace car, ma foi, il s'en sort bien (il est extra dans "Find me guilty" aussi) ; loin de moi l'idée de l'en blâmer (Vive Riddick), mais on a vu que les influences du box office n'ont pas que des retombées artistiques sur la carrière des acteurs (ex: Aldo Maccione, Bébel, De Funès, Mike Myers etc ...)
Mais parlons de ce qui est bon, plutôt .
H2G2
Film foutraque de SF loufoque, "absurdement" drôle
Voici à mon avis un film difficile et qui, comme de juste, n'a pas eu la reconnaissance inhérente dans la presse pipole ; enfin ... Tant que "Les chtis" on doublé "La grande vadrouille", le progrès est en marche .
Ce film, en résumé, nous montre qu' une folle aventure spatiale en pyjama / robe de chambre est fichtrement réalisable ; n'est ce pas là un des rôles du cinéma de nous (dé)montrer que tout est possible ?





En tous cas le pari de distraire, changer les idées, décontracter, passer un bon moment de détente est gagné par cette fable cosmique débridée, présentée façon "guide du routard" par un universel
"Guide du voyageur galactique" .

La bande annonce est du même ton que le film (fidèle au livre)



On peut y voir une parodie multiple, une comédie psychédélic, sans pour autant chercher la "pointure" du genre ; ce que se régalent à faire les critiques "pisse-vinaigre" (exemple l'internaute du cinéma), descendant ce film de Garth Jennings en flammes en comparant cette adaptation du roman de Douglas Adams aux œuvres des Monty Python ... J'aurais plutôt, pour ma part, vu un air de famille avec "Les contes du disque-monde" de Terry Pratchett,  pour le côté "priorité à l'imagination sans entraves" ...
... Il eût fallu que cet internaute là le sût .
(à noter l'effort de traduction des noms propres dans le film, qui sont autant de jeu-de-mots)

SCBS.2008


Le Film

EN BREF :
(source Allo-ciné)
Sale journée pour le Terrien Arthur Dent . Sa maison est sur le point d’être rasée par un bulldozer, il découvre que son meilleur ami, Ford Prefect, est un extraterrestre et pour couronner le tout, la Terre va être pulvérisée dans quelques minutes pour faire de la place à une voie express hyperspatiale . Arthur a une chance de survivre, mais il doit pour cela se faire prendre en stop par un vaisseau spatial, avec l’aide de Ford. Sa plus grande aventure va commencer au moment où notre propre monde disparaît ...


Comique surprenant
(sauf pour "L'internaute du cinéma")






Bonus
extrait du générique de fin échappant à la plupart des spectateurs
qui partent avant la fin de la scéance .


pour voir un autre extrait clickez ici

si vous avez   
  aimé cet article


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article