Communiqué à l'attention des Maires, Sénateurs et Élus

Publié le par Silvio Carmino Bartolomeo Spezzi

  (élus complices de ce désert idéologique nous forçant à bientôt rejoindre le troupeau mondial des moutons ramollis au coca cola, nourris par MacDo, KFC, intoxiqués par Monsanto et soignés par les filiales de tout ce petit monde réuni)

prochainement ma vision noire sur notre futur proche version française

avant une tranche d'humour nécessaire mais de plus en plus difficile

à pratiquer, à s'autoriser .

 

 

  BIPARTISME AMÉRICAIN FORCÉ

mode d'emploi


    Voilà le résultat de cet écueil voulu par Pompidou ...

... lors de la promulgation de ce règlement des "parrainages"   

pour lequel De Gaulle n'était pas d'accord .

 

Désormais l'avenir de la France est décidé à Bruxelles par des étrangers NON ÉLUS

dirigés eux-mêmes par des intérêts financiers tout aussi étrangers aux nôtres

et au profit des grands groupes financiers , industriels , pour la plupart américains .

 

 

 

 

Si on fait un zoom arrière, on s'aperçoit que la guerre de 39/45 financée par les américains

n'a jamais été gagnée ; Hitler a détruit les pays osant être communistes ou démocrates,

annexé ceux qui abondaient en sons sens ou n'étaient pas capables de discorder ,

et la "libération" n'a été qu'un carnaval américain à l'issue duquel, Truman espérait

maintenir l'adoré Philippe Pétain au pouvoir .

 

Sur ces bases démocratiques discutables, la grande europe si chère à Hitler a été bâtie

grâce aux pressions, et soutiens financiers assidus de la CIA et ses fonds secrets .

 

Les maires ou magistrats ou élus, habilités à parrainer ou pas un candidat à l'élection présidentielle,

ont cette responsabilité de cautionner ou pas aujourd'hui ces 70 ans d'intrigues et pressions

à l'encontre de notre souveraineté et de nos droits civiques ainsi que notre indépendance .

 

J'en appelle donc à leur civisme, qu'ils soient de droite ou de gauche,

et leur demande de nous aider à représenter la voix de milliers de compatriotes

dans l'exercice démocratique que la Vème république leur a permis .

 

François Asselineau :

Le seul candidat (selon ses dire) à proposer une alternative aux dérives mondialistes de Bruxelles :

Après recherches on s'aperçoit qu'il y en a d'autres, autant mégalos car le "système" est fait pour l'exiger

et donc :

AUCUNE OPTION VIABLE NE FUT RÉELLEMENT PROPOSÉE À LA FRANCE POUR S'EN SORTIR

 

D'ailleurs, je ne suis pas le seul à penser que ce parti fut un leurre pout "occuper" les Électeurs

loin des milieux politiques médiatisés et permettre ce que bientôt il va vous cuire de découvrir .

 

Je viens en quelques semaines de vérifier un adage que je connaissais pourtant :

"S'engager c'est renoncer à sa faculté de juger par soi-même"

 

Discours démagogue d'un"Panurge" d'un nouveau genre , j'ai nommé :

"Celui qui vous donne une solution miracle , assortie du meilleur mode d'emploi pour que ça ne marche pas"

 

 

La preuve en est que je ne doive pas tant m'en vouloir que ça de m'être laissé abuser, car d'autres

plus qualifiés politiquement s'y sont laissés prendre aussi ou en ont été complices car je le redis :

CET ÉCHEC ÉTAIT PROGRAMMÉ ET ESCOMPTÉ POUR QUE LES EURO-RÉFRACTAIRES

NE SE RÉPANDENT PAS DANS LES PARTIS POLITIQUES ET LES FORCENT À ÉVOLUER .

 

Mr Florent Gandi Maire de Saint André d'Olléargues dans le Gard .

a publié une lettre longue et fastidieuse à lire bien que fort instructive

sur l'état de délabrement de nos institutions , mais qui bizarrement semble 

de la même facture que les digressions démagogues en cours à l'UPR et ailleurs .

 

Mr Pierre-Alain Reynaud , membre fondateur du "Café Républicain" prend quant à lui

une posture plus réactive au point de vue de la suite qu'il semble pressentir ,

et malheureusement à juste titre .

Il "propose" de demander au conseil constitutionnel l'annulation pure et simple des élections

pour des raisons encore inscrites dans notre constitution que Mr Balladur a sûrement "oublié" de biffer lors de son dernier bidouillage à la seule attention et pour le confort de Mr Sarkozy .

 

Nous verrons bientôt pour qui roulait tout ce petit monde et notre paysage politique, en même temps qu'il s'appauvrit par le haut, se couvre de ridicule et d'ineptie par le bas .

SCBS.14 mars 2012

 

* * *



Le courrier du Maire Florent Gandi aux Sénateurs

télécharger la lettre en pdf

 

 

* * *


Article de Pierre-Alain Reynaud

(sources médiapart) 

 

Mr Pierre-Alain Reynaud nous livre ses opinions et intentions sous la forme qu'avait employée Emile Zola

 

J'accuse

© Pierre-Alain Reynaud - Café Républicain

 

Je m'insurge au nom de la démocratie et de la République française.

Comme le fit Emile Zola au moment de l'affaire Dreyfus, J'ACCUSE.

J'ACCUSE les représentants de la République, à commencer par le Chef de l'Etat et le Premier Ministre, les représentants de la Nation, députés et sénateurs, de rester totalement indifférents aux problèmes liés au parrainage des candidats à la présidence de la République.

 

J'ACCUSE tous les représentants des collectivités territoriales, notamment les maires et les maires délégués des communes associées, ainsi que les conseillers généraux des départements de ne pas vouloir jouer le jeu de la démocratie en apportant leur «parrainage » aux candidats secondaires qui s'expriment au nom de la France et de ses valeurs républicaines.

 

J'ACCUSE une certaine citoyenneté qui manifeste et s'insurge pour tout et pour rien, mais par contre ne réagit nullement quand il s'agit de défendre l'identité de la République et les droits légitimes de tout français désireux d'être présent dans la course aux présidentielles.

 

J'ACCUSE le laxisme quotidien d'un électorat qui souhaite changer la politique de la France, mais qui à contrario, cautionne par son silence un système destiné à imposer au Pays l'alternance permanente entre les partis de droite et de gauche, ce va-et-vient politique empêchant l'arrivée et le développement des idées nouvelles, et l'accession éventuelle au pouvoir des rénovateurs de la démocratie.

 

J'ACCUSE les méthodes politiques qui instaurent les inégalités entre les candidats, ceux qui sont considérés comme les « grands » et qui jouissent d'un énorme soutien médiatique, et ceux qui sont classés dans les « petits » qui sont délaissés, oubliés et pratiquement mis à l'index du débat politique, alors qu'ils représentent souvent les meilleurs postulants dans les idées qu'ils véhiculent et les projets qu'ils exposent.

Il est donc grand temps de changer un système qui n'a pas plus aucun sens aujourd'hui au niveau des valeurs démocratiques, et l'on ne peut qu'espérer maintenant la volonté d'un nouveau pouvoir politique désireux d'entreprendre une réforme profonde des procédures électorales, et tout spécialement celle portant sur l'élection du Président de la République, et sur la représentation des partis à l'Assemblée Nationale.

 

CONCLUSION


A l'heure où j'écris ces lignes, certains candidats ou candidates n'ont pas pu obtenir encore les 500 signatures indispensables à valider leur candidature.


Si ces candidats ou candidates ne pouvaient être présents au premier tour des élections présidentielles le 22 avril prochain, le Café Républicain et diverses associations républicaines viennent de décider d'un commun accord, à déposer un recours pour l'annulation de ces élections, pour irrégularité et discrimination démocratique et pour entrave aux principes fondamentaux permettant à tout citoyen de participer à une élection nationale en qualité de candidat.

Information complémentaire


Le parrainage des candidats à la présidence de la République n'a aucun rapport avec l'orientation politique. Un élu peut très bien « parrainer » une personne candidate, sans pour autant lui apporter son soutien public et son vote.

Le parrainage est uniquement un acte citoyen qui consiste à apporter d'une manière objective l'assistance républicaine à un candidat ou une candidate représentant une idée démocratique et (ou) un groupe d'électeurs potentiels.

Le parrainage reste une obligation pour tout élu lorsqu'elle lui est demandée, à moins qu'il puisse prouver que la démarche est purement fantaisiste ou antirépublicaine.


NB : Entre autres candidats ou candidates qui ont aujourd'hui des difficulté à rassembler les 500 signatures de parrainage sont : François Asselineau représentant l'UPR (Union Populaire Républicaine), Corinne Lepage représentant Cap 21, Philippe Poutou représentant le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), etc...

A noter que certaines personnalités politiques se sont résignées à ne pas être candidates à l'élection présidentielle, faute d'avoir la possibilité de recueillir la totalité des parrainages nécessaires.

 

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com


Co-Fondateur du Café Républicain

cafe.republicain@gmail.com

Publié dans France Bananas

Commenter cet article