Le printemps sera chaud ... allons au plagiat .

Publié le par Silvio Carmino Bartolomeo Spezzi

après la lassante supplique du censuré volontaire
Nouvelle complainte de l'UPR

LE PLAGIAT HONTEUX DE MÉLENCHON

(le vilain voleur de bonnes idées en copyright)


Avant propos fort à propos :

"Le plagiat est un emprunt de tout ou partie d'une œuvre originale sans en citer l'auteur et/ou la source ."

On a vu un "politique" s'en indigner récemment et signer son pamphlet du généraliste sobriquet "l'équipe UPR"

(ils ont de jolis maillots au moins ?)

-----------------

l'intro de ce nouveau "dada" était comme ceci :


"Plagiat éhonté de Jean-Luc Mélenchon"


"Nous avons une nouvelle preuve éclatante que Jean-Luc Mélenchon, tout comme Mme Le Pen et M. Dupont-Aignan, va "faire son marché" dans le programme présidentiel que François Asselineau a présenté à la fin de l'an dernier. Un programme que le président de l'UPR a été empêché de présenter aux Français à cause du système mafieux des "500 parrains".
(NDLR : notez l'innocent voisinnage dans le texte des mots "mafieux" et "parrains")

 

* * *



Une question me revint à l'esprit qui avait fait détourner la tête de notre gourou alors que je lui signifiais en cela ma sympathie car il se trouvait être porteur de la majorité de mes idées (parmi celles avouées) ; autour d'un vase de bière dans une ambiance conviviale d'après congrès/apéro/repas du 3 décembre dernier , je lui dis en plaisantant :
" c'est super, j'ai l'impression que vous êtes allé me piquer mes idées sur mes blogs" ; (je lui disais en fait combien, j'étais heureux de trouver enfin un politique qui allait VRAIMENT me représenter) ... Et là, contre toute attente, il sourît (jaune) et détourna la tête pour parler à quelqu'un d'autre comme savent si bien le faire les "politiques" ...



Vamos au plagiat


Puisque donc, c'est le nouveau sujet UPR pour crier une nouvelle fois à l'injustice,

(après une censure légitime car souhaitée et utile à sa vraie campagne)

je me permets de demander à mon tour :


"Et ce monsieur Asselineau, il est allé où faire ses courses pour élaborer son programme ?"
Car je suppose que ce n'est pas à l'ENA, au ministère des finances, à l'intelligence économique internationale, dans le cabinet de Balladur ou dans le giron de Pasqua que l'on trouve ce genre de pensées bolivariennes , même si adoucies pour ne pas effrayer les petits châtelains .
Nous avons déjà échappé à une revendication sur la paternité de la grammaire ... C'est déjà ça .

Qu'en est-il , de surcroît, de la "propriété d'une idéologie ? Lui qui fustigeait il y a peu le FN de s'être approprié la Marseillaise, comment qualifie-t-il cette prise de possession en exclusivité de l'idéologie résistante ? Sans tenir compte de ce qu'il en a fait ces trois derniers mois, je ne vois pas en quelle année F.A. a été nommé "inventeur de la résistance" lui donnant le droit de paternité et d'exclusivité sur la démarche ...

Bien au contraire d'ailleurs du CNR dont il se réclame héritier, il n'a eu de cesse de lancer ses troupes , dont j'ai eu l'innocence de faire partie quelques minutes, contre les mouvements que le CNR en son temps avait su unifier, à savoir, les indignés, les anonymouses, les militants FdG, NPA, PC, DLR, FN en prétextant parfois des parentés douteuses quant à leurs financements ... Il nous a donc lancés contre nos compatriotes qui, en fait, avaient juste commis l'erreur de ne pas déchirer leurs cartes pour rejoindre notre sauveur et auraient du aimer nous rejoindre pour défendre la France de l'envahisseur .

Il eu été plus judicieux de s'adresser uniquement et plus directement aux candidats que de fustiger leurs ouailles abusées et menées en bateau en invitant ses propres fidèles à se ruer sur eux dans le discernement que l'on connaît aux lynchages, qu'ils soient virtuels ou réels .

En terme de références, je n'ai pas l'instruction ou le bagage d'un tel personnage, mais je fus tout de même surpris dans son intervention "télévisée" à Lille ouèb TV, l'entendre dire quatre fois "j'aime beaucoup Etienne Chouard" et reprendre points par points, en les habillant de jolies tournures, les critiques que j'avais adressées à Etienne quelques jours auparavant sur la page de soutien à l'UPR alors qu'il invitait à l'abstention et au désordre organisé dans les bureaux de vote le 22 Avril .

Aurais-je du aussi crier au plagiat ? Loin de moi cette idée car j'avais alors eu plaisir à voir "notre" président s'inspirer ou, une fois de plus, tomber pile poil d'accord avec ma vision des choses ; mon parti pris m'a au contraire suggéré que ce monsieur était bien mal entouré de ces gens qui repoussaient, vilipendaient ses fidèles supporters qui pensaient "comme lui" ...

Je le répète, "sans l'obstination imbécile de certains à me dénigrer, à me provoquer, m'agresser sans raisons apparentes, je n'aurais eu de cesse de trouver des excuses à mon "champion" d'être si mal secondé dans sa campagne .

 

 

* * *

 

À qui profite la clim (délétère)

 


Il me fallut attendre la dernière minute, pour éviter les accusations de "sabotage" et voir qu'il était en fait l'organisateur de cette cabale multiple contre des citoyens de tous bords ayant été dans mon cas, en me rendant compte qu'il ne pouvait pas être abusé lui-même par une pareille bande d'incapables en regard de son "pedigree" surtout après avoir été haut fonctionnaire de ce qui peut ressembler à du contre-espionnage (intelligence en anglais veut dire ça) c'est à dire, "l'intelligence économique internationale" (rien que ça) .

Quant à la victimisation systématique de ce personnage et de son mouvement, cela me devenait lassant et surtout improbable étant donnés les moyens dont dispose quelqu'un d'ingénieux aujourd'hui pour faire "parler de lui" ; en l'occurrence, il y eut silence radio (c'est le cas de le dire) lorsque François Rollin sur France Inter se paya une tranche de rigolade matinale en "poudrant" notre candidat préféré à l'antenne NATIONALE je vous prie et à une heure de grande écoute .

Comment un personnage de cette envergure, si en demande de médiatisation et privé d'audience par les méchants médias a-t-il laissé passer l'aubaine d'utiliser , en référé ce fut possible, un droit de réponse sur ce même média et à la même heure en lieu et place de l'humoriste si mal inspiré ?

Mon enthousiasme pour son mouvement prit petit à petit du plomb dans l'aile mais pas mon engagement de "résistant", ce qui dérangeait visiblement ceux qui craignaient les trop fervents partisans du changement, immédiat et non pas ... en 2017, après la guerre ... ou pendant celle qu'ils espèrent pour bientôt vu l'absence de projets légalistes émanant de ce parti . (élections législatives jamais évoquées, municipales, cantonales, régionales etc ... toutes occultées)

Il me revint des phrases de notre "guide" en mémoire ; notamment une explication du rôle noble et républicain que pouvait avoir un dictateur, venu sauver, redresser le pays, à la demande de sénateurs ou députés ou du peuple , en cas de chaos, de crise grave, impliquant l'intégrité de la nation .

De là à imaginer la mise en place d'un réseau autocratique, attentiste de ce marasme, je ne fis qu'un pas ; tout y était :

La ferveur des militants autant que leur agressivité envers tout ce qui n'était pas "eux", la mise à dos de TOUS les adhérents lucides les ayant rejoints, ayant été séduits par un programme à forte consonance patriotique de "gauche"ou "droite", la fausse démarche de candidat ne visant qu'à se rendre victime d'une censure recherchée et invoquée sans cesse, suggérant au bon peuple un voisinage d'injustice avec celle subie par la France d'en bas censé invoquer une certaine "solidarité", l'ignorance systématique de toutes propositions d'aide à la communication, les accointances avec maints mouvements appelant qui à boycotter l'élection, qui à voter blanc, les ratages téléphonés de médiatisation en ayant embauché volontairement une équipe technique et de communication visiblement et avérée incompétente, l'inattention bizarre envers les brèches qui auraient pu s'ouvrir dans les médias, la mise en place d'un directeur de campagne n'ayant JAMAIS occupé ce poste et ne connaissant rien aux techniques "commerciales" et de communication, l'emploi de méthodes suicidaires autant qu'inefficaces pour la collecte de ces parrainages ... j'en oublie sûrement il y en a trop .

 

 

* * *

 

Vieux motard que jamais

 

Chose amusante, c'est aujourd'hui que la campagne est fichue officiellement et toujours "de la faute à pas de chance", (amateurisme dû à la jeunesse d'un parti qui a mis 4 ans et demi à se réveiller ayant pris soin d'écarter les expérimentés) , que le parti se dote de "concepteurs audiovisuel" pour répondre (voir la réponse vidéo) à une "provoc" d'Alain Soral (voir l'extrait) et dément par obligation ses faux prétextes d'amateurisme .


Si Mr Asselineau est si brillant, comme je le pense pour contredire Mr Soral, il me confirme qu'il a fait exprès de ne pas être candidat en s'entourant d'omni-impotents , agressifs et repoussants étant "une mauvaise vitrine" comme me l'ont confié certains de ses fidèles cadres déçus ... Et lui ayant barré la route de la collecte de parrainages dont il ne voulait que le rôle de victime ostracisée .
(Mr Wittmann avec sa naïveté sympathique, son vélo et son chapeau de paille a approché les 100 alors que l'UPR 17 seulement - il prenait la chose avec philosophie en "offrant un voyage aux Maldives au centième maire signataire")

D'ailleurs, la réponse de Mr Asselineau (NDLR: son "équipe") me déçoit, un peu plus si c'était possible, dans le sens où Mr Soral a effectivement fondé un parti, comme Mr Mélenchon et surtout ... question plagiat ou indélicatesse, on ne voit aucune mention d'Ennio Morricone pour l'emprunt de sa musique originale comme support de cette chiquenaude* avec fautes d'orthographe et inexactitudes comme pour ne pas déroger aux vilaines habitudes maison .

(un faux-pas de plus ? calculé ou bien ?)
Le progrès réside seulement à un moins mauvais exercice audiovisuel qu'à l'accoutumée ... Mais ne suffira pas je le crains *(j'ai conservé une copie de cette perle pour parer à toute polémique renversée, couramment utilisée dans ce parti)

 

 

Parmi les feintes incohérences devenues une règle dans cet "appareil" :



-cette règle de "ne pas savater les partenaires" (ou carrément les adhérents "bienvenus"), évidemment appliquée "naturellement" par les délicats "rédacteurs" et occasionnellement cerbères de "l'équipe UPR" avant d'inviter au "dialogue"
-cette grammaire hésitante d'une réplique à la première personne puis à la troisième personne du singulier .
-cette suffisance à donner des leçons de bienveillance en étant soi-même un repoussoir œuvrant à l'inverse de ce qui était attendu pour un parti se prétendant "ouvert" et très justement ressenti malsain par les adhérents ou ceux qui auraient pu l'être
-la mauvaise foi permettant d'oser se cacher derrière l'oukase normale et attendue des maires quand on plébiscite un personnage aussi antipathique qu'incompétent comme ambassadeur tout en proposant une bibliothèque administrative fastidieuse à lire aux maires (travailleurs très occupés) de communes rurales et des conférences de 5 heures non résumées et d'une longueur de phrasés plus importante que les miennes .



Parmi les aveux maladroits  :

-"l'UPR ne se résume plus aujourd'hui à Mr Asselineau car il y a derrière lui  des citoyens abandonnés par leurs élites ..." L'UPR se propose donc un rôle de nouvelle élite de remplacement et les "citoyens" y sont seulement "derrière" le chef ? Derrière les sous-chefs ?
(pour le nombre croissant il faudra voir à se mettre à jour pour les diverses personnes m'ayant contacté et m'affirmant "ne plus en être")
-Après avoir disserté sur "quelque chose qui n'est jamais arrivé, n'a aucune chance d'arriver" il avoue que sa candidature aurait été "sans précédent"... C'était donc prévu ?
-Et ensuite : "Mr Mélenchon est un bon politique avec du charisme car il a du bagout " (là il nous résume sa vision d'un "bon politique" ?)

-Selon ses dire, "au contraire c'est maintenant que tout commence" ; tout quoi ?

Une tournée de conférences avec LLP, Chouard, Fiorile pour inciter à quoi ?

Pour générer quel sentiment chez ceux là mêmes que l'on a abandonnés à leur sort ?

 

 

[Questio :
Le président sait-il que son "équipe" s'amuse à faire des montages d'images antérieures pour confectionner des réponses à la va-vite avec des fautes d'orthographe, en utilisant des musiques en ©, et où l'on voit plus le critique que lui-même ?]


* * *

Hypothèses lourdes et mauvais augures


 

Le but était donc, je le pense, de faire parler de ce faux candidat seulement dans un espace "alternatif" pour donner au peuple maintenu dans l'ignorance cultivée par les grands médias, l'impression que ce "candidat" était bien le sien car il était censuré, et comme donc, "dangereux pour le système", il était forcément "des nôtres" .
Un peu la technique américaine utilisée en 68 en utilisant la "gauche" pour faire tomber De Gaulle qui était le seul obstacle à l'hégémonie capitaliste américaine que l'on connaît aujourd'hui ... grâce à des Cohn Bendit, censés représenter "la gauche" et faisant le lit des Pompidou, Giscard, Mitterrand etc ...

Là ce sera un faux censuré qui se servira de sa victimisation pour amadouer une populace en demande de solutions, qui en a marre qu'on lui cache des choses ; les gens me serinant à longueur de conversations voulues amicales que ce monsieur a de "très bonnes analyses" me démontrent que s'il le veut, il SAIT être entendu, efficace et très bien renseigné .

La base des pov'con de l'un, deviendra la base des moutons de l'autre ayant l'impression d'une rébellion légitime et appuyée par "un des leurs" puisqu'il aura aussi été "maltraité" par le pouvoir en place et son "nouveau parti" le pourvoira

en "chiens de berger".
La censure est sélective et ne laisse filtrer que les excellentes analyses de notre futur héros de la résistance infiltrée non pas après coup, mais dès le départ, sinon créée dans ce but de remplacer la vraie résistance qui, elle, a vraiment été occultée :


Pour qui fréquente "les allées de l'UPR" :


Avez-vous entendu parler du Comité Valmy ?
Y avez-vous entendu le nom de "Résistance Républicaine" ?
Ou encore , saviez-vous qu'il existe un "CNR Midi Pyrénées" ?

Qui peut encore prétendre que ce mouvement est unificateur des forces de la France Libre ?...
... Et regroupe TOUTES les tendances politiques du moment utiles à la souveraineté de la France dans la plus grande fraternité émanant de patriotes en temps de guerre ?


Une des preuves , s'il en était encore besoin, de la tentative de racolage UPR parmi les révoltés aux raisons multiples, est cette démarche d'appropriation de la contestation, cette récupération bien plus odieuse que le plagiat dont se plaignent les gentils militants dévoués ; nous savons depuis des années que l'AFSSA a autorisé un certain poucentage d'huiles minérales (et non de vidange) dans les produits alimentaires et le fait que Mr F.A. ait évoqué ce fait, les rend selon eux, propriétaires de l'information et on peut lire désormais sur leurs pages :


France 5 donne raison à l'UPR (NDLR: !!!)

union européenne et huile de vidange - la vérité si je mange - france5 - 10 pourcent d'huile de vida
Anne-Sophie Stonem François Asselineau - Union Populaire Républicaine


France 5 donne raison à l'UPR ?
Si notre grand guide se mettait à nous prévenir d'une éclipse , on aurait droit à quoi ?
"Le ciel donne raison à l'UPR ?"
  ou pour une prévision d'augmentation du prix du lait ce serait :

"Les vaches à lait confirment les analyses de l'UPR ?"

 

* * *

 

Réveillez vous les gens !

 

Nous vivons dans le pays qui a aplati Coluche au bord d'une route pour moins que ça !
Croyez vous que des gens si puissants laisseraient "exister" un tel projet s'ils en avaient vraiment peur ?

La réponse à cette question est de toute façon inquiétante pour nous "les pov'cons" :



-Soit il n'est pas dangereux car il ne fera que rien pour nous et donc rien contre "eux" ...

 

-Soit il n'est pas dangereux car il a été créé ou "raisonné" par "eux" pour les rassurer sur notre entière dévotion envers un désigné "chef", celui qui mettra la touche finale au "projet" avec notre assentiment TOTAL, comme l'ont déjà vécu les Américains en étant pour plus de la moitié partisans de ce "patriot act" qui leur a coûté leurs dernières libertés .

Dans le cas de la première proposition, ce parti fera office de "minorité insignifiante" remplissant le rôle dénoncé il y a peu par lui-même, joué par le FN ou DLR de dénigrer, avilir ou dévoyer toute notion d'indépendance ou de souveraineté de la France, pour un peu plus diviser les masses réfractaires à l'europe ... Entre la roue de hamster et le parti de "Panurge" .

Dans le cas de la deuxième, nous sommes en train d'assister, prosélytisme agressif aidant, à la création d'une classe (caste ?) se sentant autorisée, légitime et  "supérieure" de l'élite républicaine, composée essentiellement de "jeunes aux dents longues" et de fidèles serviteurs, qui n'aura que la même arrogance constatée jusqu'à présent envers les brebis égarées, une fois qu'elle sera parvenue au pouvoir ... Ambiance .

 

 

 

Pour finir cet article n'augurant rien de bon pour nous les pov'cons

 sur une note qui invoquera, je l'espère, une suite bien plus positive,

 car nous nous apprêtons à choisir parmi les "moins pires",

écouez donc la vérité sortir de la bouche d'une enfant

et militons pour la suppression du droit de vote

pour les plus de trois ans

 

NB: Bien entendu, pour raisons d'éthique, le propriétaire de cette vidéo de la merveilleuse Charlotte dans son bain
pourra se manifester afin d'être cité puisqu'en en cherchant la source, je l'ai trouvée re-publiée par moult internautes)

S.C.B.S. alias Charles de Gauche ©2012

Publié dans France Bananas

Commenter cet article