Sibel Edmonds ... Une femme à abattre

Publié le par Silvio Carmino Bartolomeo Spezzi

Kill the messenger
Sibel Edmonds
Une femme à abattre

2006

Un film de
Mathieu Verboud et Jean-Robert Viallet
diffusé sur Canal+ et BeTV
_______________

Alors voilà : 
  
Sibel Edmonds est une 'tite traductrice envoyée faire du bouche trou au FBI
après le 11 septembre 2001 ; cette "mission" était (à l'origine) de traduire et retranscrire
des écoutes téléphoniques entre les USA, la Turquie et quelques organisations
non officiellement gouvernementales importantes ainsi que l'état d'Israel .
Elle fut approchée par les époux Dickerson (Melek-Kan et Douglas) pour étouffer certaines révélations,
remplacer certains mots, "oublier" certaines écoutes ...
Elle venait, en fait d'être approchée par des espions qui avaient tenté de l'acheter .
  Sibel Edmonds a trouvé ça un peu bizarre et elle en a aussitôt alerté sa hiérarchie ...
... Résultat : Pas de résultat ! 



On a fini par découvrir les liens étroits des Dickerson avec ATC (American Turkish Council) qui était lui-même l'objet de ces écoutes téléphoniques .
Par la suite, le FBI (infiltré) s'est retrouvé soutenu par l'administration américaine et le Pentagone pour bâillonner juridiquement Sibel Edmonds en lui retirant le droit au
premier amendement suivant lequel "... aucune loi ni décision ne sera promulguée qui restreigne la liberté de parole ou de la presse, ou le droit qu'a le peuple de s'assembler paisiblement et d'adresser des pétitions au gouvernement pour le redressement de ses griefs." (la constitution des États Unis d'Amérique  chez Wiki)

Quel sac d'embrouilles à barbouzes ! Mais qu'allait-elle donc faire dans cette galère ? Je vous laisse découvrir ce reportage sur la petite "whistle blower" qui a obligé les marionnettistes pilotant la Maison Blanche et le Pentagone à sortir un impressionnant arsenal juridique et de pressions pour la faire taire !

Cette "affaire" s'est retrouvée, de fait, reliée à une autre ; en fait deux autres ! (au moins) .
Celle de Valérie Plame Wilson, agent secret de la C.I.A. (balancée à la presse par la Maison Blanche), qui était presque passée inaperçue, mais opportunément liée elle-même à l'affaire des soit-disantes "armes de destruction massive irakiennes" ayant permis l'invasion et la destruction de l'Irak .

Au passage, l'Irak, seul fournisseur de pétrole à accepter les Euros à l'époque, désintégré dans l'indifférence gênée et/ou prudente du reste du monde, accompagnée de quelques moulinets soigneusement inutiles de Chirac à la veille du conseil de l'ONU .

Valérie Plame Wilson : Agent secret de la CIA infiltrée en Turquie enquêtait sur ... ATC ! ...
... Épouse de Joe Wilson, ambassasdeur de la maison blanche mandaté en Afrique pour y découvrir enfin les preuves que Sadam s'était procuré de quoi faire de grosses vilaines armes que seuls les USA devraient posséder .  Comme le redoutait Dick Cheney, Wilson ne trouva rien et remis un rapport en conséquence à la Maison-Blanche ; cela ne fit pas l'affaire de l'administration Bush de lire une interviou de Joe Wilson par la suite dans le Washington Post, ou plutôt si ...

En y réfléchissant mieux, on peut se dire que le choix de Joe Wilson pour cette mission n'était pas si innocent que ça ; il a permis de discréditer l'auteur du rapport affirmant "pas d'armes de destruction massive en Irak" tout en faisant coup double avec sa femme qui enquêtait sur ATC et un réseau de prolifération nucléaire entre les USA et le Moyen-orient via la Turquie .

Notons surtout, que tous ceux qui, sur la route du va-t-en guerre Bush, ont tenté de faire ressortir une vérité contraire à ses vœux, ont été broyés par le système néo-conservateur de la désormais dictature américaine mondiale .

(N.B. ceux qui tentent aussi de poster à ce sujet sont tres gênés sur le net)

S.C.Bartolomeo-2008

___________________________


KILL THE MESSENGER - LE FILM
(nouveau post)



en cas de problèmes de lecture, allez sur cette page

plus sur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article